Bienvenue sur mon blog

12 juin, 2011

suite de ma petite histoire de « vieilles tomates »

Classé dans : Mes petites histoires — pattypatchs @ 18:56

1012058.jpg

Mais oui ce sont bien elles à gauche, 3 semaines après!

Elles murissent doucement mais sûrement et sont en bonne santé. Pour celles qui n’ont pas suivi l’histoire, ces tomates ne sont pas de cette année mais de l’été dernier!

Celles de droite sont des petites soeurs ( 14 au total à divers stades). La branche qui porte les vieilles commence à être fatiguée comme vous pouvez voir mais le pied a fait de nouvelles branches cette année.

Petite histoire à suivre…

21 mai, 2011

Suite de mes petites histoires

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 13:47

Pour celles qui voulaient avoir des nouvelles de mes 2 « vieilles » tomates: et bien elles vont bien.

Leur taille est la même et elles changent très lentement de couleur malgré le soleil…

tomates.jpg

 

et, à mettre dans le carnet rose, un heureux événement est prévu …elles vont avoir…. des petites soeurs!

La maman est contente, Monsieur Citronnier aussi! (et moi donc!)


tomates2.jpg

 

Quant à ma petite histoire d’abeilles et bien figurez-vous qu’exactement un an après …tout est à recommencer!!!

A la floraison du chèvre-feuille, comme chaque fois, un nouvel essaim s’est à nouveau installé sous la petite cabane malgré toutes nos précautions!

Voilà ce qu’il en coûte d’avoir un jardin aussi parfumé!

Je suis condamnée à cohabiter avec des abeilles, grrrrrrrr!!!

12 mai, 2011

Un arbre nous a parlé…

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires,Mes randonnées — pattypatchs @ 20:26

L’automne dernier je vous ai raconté que j’avais rencontré des arbres qui savaient dessiner, vous vous souvenez?

Et bien figurez-vous que lors de notre dernière randonnée, oh surprise nous avons rencontré un arbre qui …savait parler!

 

Vous ne me croyez pas et bien regardez j’en ai la preuve…

1011639.jpg

J’imagine votre question. Mais que vous a-t-il raconté?

Et bien  très surprises nous nous sommes approchées

Et de sa grande bouche, il nous a  sussuré:

« Mignonnes une belle rencontre vous ferez. »

Un peu perplexes, nous avons alors poursuivi le sentier.

Et…

 Après une petite maison perdue dans la forêt…

                                   1011643.jpg

 et beaucoup de marguerites dans un pré…

1011627.jpg

 tout un parterre de roses sauvages, rares et parfumées nous attendait.

photobloglespattypatchs16.jpg

La rencontre a été merveilleuse, l’Arbre n’avait pas exagéré.

13 avril, 2011

Petite histoire de tomate

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 21:51

Aujourd’hui je vais vous raconter une petite histoire de tomates.

Figurez-vous que j’ai déjà dans mon jardin 2 tomates ou plutôt que j’ai encore 2 tomates!

Savez-vous combien de temps peut vivre un pied de tomates chargé de progéniture? Et bien très longtemps!

Je vous explique…

 

Chez moi, dès les beaux jours, c’est la grande transhumance des  pots de fleurs. De la véranda ils migrent dans tous les coins de mon petit jardin. Et chaque année c’est le même phénomène qui se produit au fil des semaines : des plantes germent ou se bouturent près de la locataire légitime du pot. C’est ce que  j’appelle des « mariages ». Je retrouve ainsi, par exemple, une fougère poussant au pied du ficus, une misère au pied de l’avocatier…. et comme je suis très tolérante Innocent je ne sépare pas les couples ainsi formé!

L’été dernier c’est ainsi qu’une tomate  s’est mise à pousser dans le pot du citronnier. La graine venait certainement du compost « made in home » dont j’avais enrichi la terre quelque temps avant. Une valériane  s’était installé elle aussi dans le même pot. J’avais bien sûr laissé le ménage à 3Innocent bien tranquille!

Le pied de tomate avait mis beaucoup de temps à faire 2 belles »petites », tant de temps que le froid arrivant elles étaient encore vertes quand j’avais dû rentrer le pot à l’abri dans la véranda.

Et j’ai oublié les 3 co-locataires tout l’hiver avec peu d’eau et pas de chauffage…

Il y a quelques jours j’ai ressorti tout mon petit monde et oh surprise le pied de tomates avait survécu et encore mieux ses 2 « filles » aussi ! La valériane également mais c’est moins surprenant.

Les 2 tomates sont au même stade qu’en octobre toujours vertes, même grosseur,et en bonne santé. Elles ont donc environ 8 mois! Ne trouvez-vous pas çà extraordinaire?

Si vous êtes intéressés je vous redonnerai de leurs nouvelles, ok?

1011321.jpg

1011320.jpg

 

29 juin, 2010

Petite histoire de chenille

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 21:50

images1.jpg Quand je suis dans mon petit jardin, sur le relax, entrain d’arroser , de désherber ou simplement de dire bonjour à mes fleurs, je fais souvent des petites rencontres sympas: une coccinelle, un cétoine, une tourterelle, un ver luisant ou des abeilles ( cft mes articles « Petites histoires d’abeilles »)

 

Il y a une 10 ène de jours figurez-vous que  je suis tombée nez à nez, si j’ose dire,devant une tout petite chenille d’un vert lumineux, avec des points blancs sur fond noir et une rigolote petite corne orangée; Clic j’ai tiré son portrait ,elle était trop mignonne!

 

1008385.jpg

 

Le lendemain , elle était toujours là , sur le même pied d’euphorbe. J’ai décidé alors, telle Sherlock Holmes, de la pistersherlockholmes798353.jpgtous les jours….
Quel genre de papillon pouvait-elle devenir avec de si belles couleurs? Je l’ai prise régulièrement en photo . En quelques jours sa couleur verte a laissé place à un beau rouge, ses « patounes » aussi sont devenues rouges et mademoiselle a grossi énormément. Aussi grosse que mon index! Faut dire qu’elle passait tout son temps à « brouter » !

 

Pour la localiser il suffisait, chaque jour, de voir quel pied d’euphorbe se balançait!

 

1008497.jpg

 

A ce propos ne croyez pas que la tête est en bas avec la bouche qui vous sourit, les yeux blancs et la petite corne rouge sur le front. Non la tête est de l’autre côté, il suffit de voir par où elle ingurgite! Regardez mieux…

 

sphinxeuphorbechenille.jpg

 

Il y a 2 jours je l’ai vue pour la dernière fois. Je pensais lui tirer le portrait un peu plus tard. Elle s’était rapprochée du sol et son corps avait pris une teinte chocolat. Quelques heures après , impossible de la localiser!

 

J’ai donc poursuivi mon enquête pour identifier la belle inconnue et savoir ce qu’elle était devenue.

 

Encyclopédie sur les papillons en main et google ensuite, l’enquête a été rondement menée.

 

Il s’agissait de la chenille du sphinx de l’euphorbe . Si elle a disparu c’est qu’elle s’est transformée en chrysalide et enterrée. Le papillon sortira dans 15 jours s’il fait partie de la 1ere génération annuelle sinon  seulement au printemps prochain.

 

Le sphinx de l’euphorbe est un papillon nocturne migrateur (ou parfois sédentaire)qui vient d’Afrique .C’est un des rares papillons avec le morosphinx, son cousin, à faire du vol sur place ( comme les colibris!)en déroulant une trompe gigantesque pour atteindre le nectar  des fleurs. On le voit donc à partir de mi-juillet, à la tombée de la nuit quand il butine ses fleurs préférées comme les pétunias.

 

euph4gf.jpg

J’ai lu aussi que parfois, en Amérique du Nord on l’utilise comme agent de lutte biologique contre la prolifération de l’euphorbe petit cypré toxique pour les troupeaux. 

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce beau papillon cliquez ICI

J’espère que ma petite histoire vous a intéressés et vous a appris des choses. Moi je suis ravie d’avoir fait la connaissance de cette chenille assez rare et je me tiens prête pour dans 15 jours on ne sait jamais!!!

18 mai, 2010

Petite histoire d’abeilles ( suite et fin)

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 13:05

images4.jpgVoilà donc la suite et fin de l’aventure…

 A cause du mauvais temps 2 jours se sont écoulés avant que Mr M. ne puisse revenir . Il veut javelliser le sol  pour repousser les abeilles de passage qui seraient tentées de se ré -installer, restaurer la cabane et  colmater toutes les fentes.

 Il a aussi l’intention de laisser une ruchette dans mon jardin puisque apparemment mon jardin est situé sur un » couloir « d’abeilles et peut être qu’un de ces jours un essaim attiré par le chèvrefeuille prêt à fleurir…

 Mais surprise ….je vous laisse voir la suite. Clic sur  » histoire d’abeilles, acte IV suite et fin »

Je veux aussi , avant de clore cette histoire, remercier ici Mr M. pour tout le mal qu’il s’est donné, pour toutes les choses passionnantes qu’il m’a apprises sur le monde des abeilles, pour sa gentillesse et tout cela gracieusement et sans me connaitre. Heureusement qu’il existe des gens comme lui, çà fait chaud au coeur…

53050147p.gif

 

Quelques chiffres aussi pour ceux que çà intéresse:


- une colonie d’abeilles compte environ 40 000 ouvrières , 1 seule reine et 2000 faux-bourdons.

-une reine pond environ 2000 oeufs par jour, il nait et meurt 2000 abeilles par jour.

-une abeille vit entre 3 et 5 semaines, une reine entre 2 et 3 ans, un faux -bourdon du printemps à l’été.

- la ruche entretien une 10ène de cellules royales. ( au cas où…)

- Il faut à la reine 16 jours pour naitre, 21 jours à l’ouvrière.

- une abeille peut aller butiner jusqu’à 7 km de la ruche. 

Petite histoire d’abeilles acte IV et Fin -

                 Aux dernières nouvelles les 2 ruches vont bien. Les reines ne sont pas parties et, avec le retour du soleil, tout le monde butine à 1000 à l’heure!

14 mai, 2010

Petite histoire d’abeilles ( suite)

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 17:41

images3.jpgJe vous ai dit que je vivais en « cucubinage » avec cette ruche sauvage depuis longtemps ( j’ai lu qu’on devait dire plutôt « nid ») . Il y a environ 7 ou 8 ans attirées, je pense, par le parfum du chèvrefeuille couvrant en partie la cabane elles se sont installées sans permission sous le plancher .

Malgré tous mes efforts pour les exproprier elles sont restées et sans payer de loyer en plus puisque je n’ai même pas pu profiter de leur miel! Alors bon gré mal gré nous avons décidé de partager le petit jardin . Parfois mon relax se trouve juste à un mètre de leur entrée et Dieu sait que l’été çà butine dur ! Entre le chèvrefeuille, les lavandes, les tilleuls de la rue etc elles ont du travail! Et bien durant tout ce temps je ne m’étais fait piquer qu’une seule fois et encore parce que j’avais marché pied nu sur la malheureuse!

 

Il y a une 10ène de jours une s’est empêtrée entre mon chapeau et mes cheveux et, dans l’affolement, m’a piquée dans le cou ! Sur le moment rien, mais 6 heure après j’ai eu une bonne réaction allergique qui a duré plusieurs jours ( prurit, oedème important et ganglions enflés et douloureux) . J’ai donc décidé qu’il était temps d’agir étant donné que la prochaine piqure pouvait être beaucoup plus grave pour moi…

 

Depuis quelques jours,il y avait devant la ruche, des signes de pré-essaimage  et j’ai attendu un peu. L’essaimage a eu lieu comme vous avez pu voir sur le diaporama et j’étais décidée à exterminer tout le petit monde restant!

 

Par déontologie et amour des abeilles Mr M. a décidé de tenter l’impossible: récupérer la ruche sous la cabane.

Y est-il arrivé?

 

Voyez par vous même. Clic sur le lien en dessous  » Histoire d’abeilles acte III » et sur la 1er photo pour agrandir.

Figurez-vous qu’il y aura encore un rebondissement et donc une suite…Un vrai feuilleton!

Histoire d’abeilles acte III -

12 mai, 2010

Petite histoire d’abeilles

Classé dans : Fleurs- jardin,Mes petites histoires — pattypatchs @ 19:44

Je vais vous raconter aujourd’hui une histoire d’abeilles .

Figurez vous que, depuis plusieurs années , dans mon petit jardin de 100m2 environ, je vis en concubinage avec une ruche sauvage! Elle s’est installée entre le sol et le plancher d’une petite cabane de jardin, dans un endroit donc complètement inaccessible à un apiculteur. Alors à moins de la tuer ( et je n’ai jamais eu le coeur à çà) il faut bien cohabiter, bon gré mal gré…

 

Cette ruche essaime de temps en temps quand le moment est venu. L’essaimage est le moyen naturel de reproduction des ruches. Arrivées à 50 000 abeilles environ la ruche se divise en 2.La moitié quitte la ruche avec la vieille reine ,se fixe en essaim dans les proches alentours et envoie des éclaireuses pour trouver un nouvel endroit sympa où s’installer. Ce sont les plus costaudes qui partent, bien chargées de pollen pour survivre quelques jours . Elles peuvent mourir si le mauvais temps les surprend.

 

Dans l’ancienne ruche, dés le lendemain, le vol nuptial a lieu parmi les « princesses »en attente .La sélectionnée tue ses concurrentes et devient reine à son tour.

 

Ainsi vont les choses…images2.jpg

 

Donc, dans ma ruche à moi, un nouvel essaimage s’est produit il y a 2 jours et l’essaim s’est installé à 2 m de la cabane. J’ai donc cherché un apiculteur interressé mais hélas, même si on dit que les abeilles sont en voie de disparition, dans les villes ce n’est pas le cas et les apiculteurs ayant beaucoup d’appels  ne se déplacent pas toujours!

 

J’ai finalement réussi à trouver un apiculteur amateur, passionné par le monde des abeilles . Il s’agit de Mr M. un monsieur charmant et passionnant . Je vous laisse regarder la première partie de mon petit reportage car il y aura une suite…

 

Petit clic sur le lien , en dessous, « Histoire d’abeille » puis sur la 1 er photo pour agrandir.

Histoire d’abeille -

 

diversités |
L'actualité du club AMT de ... |
informatico |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | APPARTEMENT AU SUPER LIORAN
| LE POQ'
| Mes petites créations